Coaching et TCC : quelles différences et complémentarités ?

Coaching et TCC : quelles différences et complémentarités ?

Pourquoi choisir un coach ou un psy ? Voici quelques repères à connaître sur ces deux formes d’aide.

Coaching de carrière, en entreprise, de vie, thérapie cognitivo-comportementale (TCC), psychanalyse… Vous avez du mal à vous repérer, Vous avez du mal à vous repérer, à naviguer parmi les offres existantes et à trouver l’accompagnement qui vous correspond ? Vous n’êtes pas seul, 71% des Français estiment être mal informés sur les problèmes de santé mentale1. mindDay vous aide à y voir plus clair !

Psychothérapies : de quoi s’agit-il ?

« La psychothérapie, c’est aborder un changement », estime Hervé Montès, psychiatre et psychothérapeute. « On commence par identifier les difficultés de la personne, ce qu’elle ne parvient pas à réaliser, ce qui la freine. Puis on engendre un changement par la parole, par des exercices, du brainstorming… ». Lorsqu’on pense à une psychothérapie, on a souvent l’image d’un patient en psychanalyse, allongé sur un divan, parlant de son enfance. Mais contrairement à une idée répandue en France, la psychothérapie ne se réduit pas à la psychanalyse.

Qui sont les psychothérapeutes ?

  • Le psychiatre est un médecin spécialisé en santé mentale. Il établit le diagnostic médical (dépression, TOC, burn out…) et propose le traitement adéquat (médicaments et psychothérapie).
  • Le psychologue est un professionnel diplômé d’un master en psychologie. Tous les psychologues ne s’occupent toutefois pas de la santé mentale. Lorsqu’une personne dit qu’elle voit un « psy », il s’agit en réalité d'un psychologue « clinicien » : un psychologue spécialisé en santé mentale et en psychologie clinique.

L’usage du titre de « psychothérapeute » est réglementé par la loi et soumis à la validation d’une formation en psychopathologie clinique. Un psychothérapeute peut être un psychiatre ou un psychologue clinicien qui a validé un certain niveau d’études. 

En matière de psychothérapies, différentes approches coexistent :

  • La psychanalyse, née à la fin du XIXe siècle, est encore très enseignée dans les universités françaises. Lors d’une psychanalyse, vous « enquêtez » au long cours sur vous-même pour comprendre l’origine de votre souffrance ou de ce qui vous empêche d’avancer. Actuellement, les psychanalystes se réfèrent à différents cadres théoriques : freudien, jungien, lacanien… 
  • La thérapie transgénérationnelle est une forme de psychanalyse qui s’attache à rechercher l’origine de certains troubles psychologiques dans l’histoire familiale.
  • La psychologie humaniste est née au milieu du XXe siècle. Cette approche a pour objectif de développer sa capacité à faire des choix personnels. Elle se base sur l’autonomie de la personne, sa tendance à vouloir se réaliser et grandir. 
  • Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) se sont développées à la fin des années 1950 dans les pays anglo-saxons et dans les années 1970 en France. Cette approche est désormais la plus utilisée au monde. Les TCC sont basées sur les preuves : leur efficacité est mesurée avec les mêmes instruments que d’autres types de traitements. Plusieurs méthodes découlent des TCC : thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT), Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR), mindfulness… 
  • La thérapie systémique, examine la personne dans son « écosystème ». Ses troubles sont perçus comme un symptôme du dysfonctionnement du groupe, par exemple de sa famille. Cette thérapie est d’ailleurs souvent utilisée pour résoudre des conflits au sein du couple ou de la famille. 
  • La psychothérapie intégrative, qui combine plusieurs approches (par exemple TCC et psychanalyse) et outils thérapeutiques en fonction du problème rencontré.
  • L’hypnose est une technique thérapeutique qui peut être pratiquée par un psychothérapeute. Elle met la personne dans un état modifié de conscience et est par exemple souvent utilisée pour accompagner un sevrage tabagique. Le mécanisme d’action précis de l’hypnose est toutefois encore peu expliqué. 

Coaching : comment le définir ?

« Le coaching est un espace qui naît à partir d’un objectif fixé et d’un contrat de collaboration entre le coach et le coaché, qui permet d’atteindre l’objectif. Le coaching permet également de développer durablement la conscience de soi, de comprendre son fonctionnement à un niveau supérieur et de « jouer avec » en étant acteur/actrice », explique Frédérique Tofani, executive coach.

Il existe deux grands types de coaching :

  • Le coaching de vie ou life coaching, généralement pratiqué en individuel et qui peut embrasser tous les domaines de vie.
  • L’executive coaching, ou coaching d’entreprise, de carrière ou d’organisation. Il peut être pratiqué en individuel ou en groupe.

Qui sont les coachs ?

Ce sont des personnes ayant reçu une formation certifiée de coachs professionnels. Selon leur domaine d’intervention (coach d’entreprise, de vie…), ils possèdent des spécialités différentes. Un executive coach devra avoir eu une expérience professionnelle préalable : managériale, RH, executive, en gouvernance… Un life coach aura souvent plusieurs autres cordes à son arc, avec un background en psychologie, en sophrologie, mindfulness...

Coaching et psychothérapie : des formes d’aide complémentaires

Vous souhaitez trouver la forme d’aide qui fonctionnera pour vous ? Le point de départ de votre recherche est bien sûr votre besoin. En règle générale, et si l’on simplifie un peu, ce qui amène une personne à suivre une psychothérapie est plutôt un symptôme ou un problème, alors que la « porte d’entrée » d’un coaching est souvent un objectif à atteindre. La personne peut souhaiter par exemple « avoir mieux », « avoir plus », « plus confortablement », sans avoir de problème à résoudre à la base.

Mais les deux formes d’aide ne sont pas à opposer. Coaching et psychothérapies possèdent même de nombreux points communs, en particulier avec l’approche des thérapies cognitivo-comportementales (TCC). 

Ce sont toutes deux des approches brèves, qui nécessitent le plus souvent autour de 5 heures. Elles emploient aussi des outils communs car le coaching s’est développé dans les années 1980 à partir des mêmes grilles de lecture et méthodologies que les TCC. Elles possèdent une déontologie et des postures semblables. Enfin, elles offrent toutes deux une mesure de leurs résultats : les TCC avec des échelles de mesure spécifiques et le coaching avec des Key Performance Indicators (KPIs) définis en début d’accompagnement et objectivés en fin d’accompagnement. 

Il y a tout de même une différence majeure à connaître entre coaching et psychologie : en cas de pathologie psychiatrique (dépression, TOC, phobie…) seul un psychothérapeute est qualifié pour vous prendre en charge.

Le coaching peut par ailleurs être un espace pour actionner des leviers dans une stratégie préventive, là où une psychothérapie viendra plutôt en réaction à un trouble existant. 

Autre différence : les coachs executive peuvent intervenir sur le collectif et l'organisation, alors que les psychothérapeutes effectuent un travail individuel. 

Coaching et psychothérapie peuvent être utilisés de façon complémentaire, sur des sujets distincts. Ils se complètent en intervenant sur différentes dimensions. De nombreux coachs accompagnent des personnes en psychothérapie et inversement. Les deux accompagnements peuvent être employés séquentiellement (l’un après l’autre), ou en parallèle. Dans ce cas, chaque professionnel est informé de la pratique de l’autre par la personne accompagnée.  

Chez mindDay, nous pouvons travailler en « équipe thérapeutique » lorsque cela est pertinent, en collaborant et interagissant pour renforcer la complémentarité des approches. 

Découvrez notre approche

 

Comment choisir votre accompagnement ?

Un accompagnement efficace commence par une bonne orientation ! La première chose à savoir : certains problèmes nécessitent forcément un accompagnement par un psychothérapeute. En cas de souffrance, de mal-être, d’émotions négatives bien installées, d’addiction ou de troubles psychiatriques, c’est ce professionnel qu’il vous faudra consulter. En cas de doute, consultez d’abord un psychothérapeute pour une évaluation. Ce professionnel est à même de différencier un problème « normal » d’une pathologie. Il pourra ensuite si besoin vous orienter vers un autre praticien.

A l’inverse, une difficulté ou un enjeu qui se pose en situation professionnelle vous amènera d’abord probablement à consulter préférentiellement un coach qui pourra traiter ce que vous lui soumettez, ou vous orienter vers un psychologue.

Restent des sujets transverses pour lesquels les portes d’entrée sont moins évidentes. Mieux dormir, apaiser une anxiété, retrouver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle...

Vous avez un besoin ?

Il peut être difficile de s'y retrouver parmi toutes les approches possibles ! C’est pourquoi mindDay vous propose un premier rendez-vous d’orientation avec un care manager. Le care manager vous écoute, recueille vos besoins, vous oriente vers le Minder adapté (coach ou psy) et vous aide à bâtir un parcours personnalisé.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez-nous

 

Une solution pour chacun

Julie souhaite faire évoluer sa carrière et diriger une équipe. Elle a fait appel à mindDay pour pour l'aider à réaliser son projet.

La solution avec mindDay : un coaching de projet et de développement professionnel. Julie et sa coach ont défini un dispositif d’accompagnement, déterminant les objectifs du coaching, les indicateurs d’évolution et de résultats, le nombre de séances, le rythme et la durée des séances… Julie a désormais un plan d’action pour amorcer son évolution de carrière vers des responsabilités de management.  Ce plan se déroulera en 3 étapes : la validation de son projet professionnel, un travail de développement sur sa légitimité de manager et son leadership, et la définition d'une stratégie pour réaliser son projet.

 

Théodore a du mal à gérer son stress et cela le fait souffrir. Consulter et en parler l’aiderait à vivre mieux son travail mais il est réticent à voir un psychothérapeute en cabinet. D’ailleurs, il ne sait pas comment en trouver un et avec son planning chargé, il pense qu’il lui serait difficile de suivre une thérapie.

La solution avec mindDay : Théodore s’est vu proposer des contenus pour apprendre à gérer son stress. Il est orienté vers un psychologue qui lui propose un accompagnement bref de 5 séances, en thérapie cognitivo-comportementale. Les consultations se font à distance, en visio, lorsque son agenda le lui permet. 

 

Elias est père de 3 enfants, occupe un poste à responsabilités et doit souvent travailler les soirs et week-ends. Télétravail, cas contacts, tests, quarantaines… La crise sanitaire chamboule sa vie professionnelle et sa vie de famille. Il souhaiterait retrouver un équilibre de vie et une certaine sérénité au travail comme en famille. 

La solution avec mindDay : un coach spécialisé dans le « life balance » l’aide à réorganiser son quotidien, mieux gérer son temps, revoir ses priorités, aligner sa vie sur ses valeurs… 

 

Audrey rencontre une situation de conflit avec sa supérieure hiérarchique. Elle souhaite adopter une nouvelle méthode de travail, une idée que ses collègues ne partagent pas. Toutes les réunions tournent désormais autour de ce sujet et le travail d’équipe s’en trouve affecté. Cette situation lui rappelle des conflits du même type qu’elle a souvent avec ses proches et notamment sa famille.

La solution avec mindDay : Audrey a rendez-vous avec un Minder thérapeute pour débuter une thérapie cognitivo-comportementale. Il lui propose des exercices d'auto-observation de ses émotions et de ses comportements lors des moments de crise. A partir de ces observations lui seront proposés des outils d'affirmation de soi, de communication non-violente, et elle sera sollicitée pour participer à un atelier sur le développement de son empathie.