Pourquoi inscrire le coaching dans votre culture d'entreprise ?

Pourquoi inscrire le coaching dans votre culture d'entreprise ?

Engagement des salariés, soft skills, culture d’entreprise… mindDay vous dit pourquoi proposer des sessions de coaching à vos collaborateurs.

Le coaching d’entreprises tel qu’on le connaît aujourd’hui a véritablement émergé aux Etats-Unis dans les années 1980. Il était alors « l’outil secret » des grandes firmes américaines. Elles avaient saisi le potentiel de cet investissement pour soutenir les managers, les aider à atteindre leurs performances et maintenir la bonne santé financière de l’entreprise. En France, c’est au début des années 2000 que le coaching a commencé à trouver sa place dans certaines grandes entreprises. On attendait des coachs qu’ils facilitent l’évolution des politiques managériales, qui demandaient davantage d’autonomie et de flexibilité de la part des employés. Aujourd’hui, des entreprises ont recours à des coachs pour tout un éventail de raisons...

Coaching en entreprise : pour qui ? pour quoi ? 

Pour comprendre ce que le coaching peut apporter à votre entreprise, il faut d’abord bien cerner ce dont il s’agit. La Société Française de Coaching (SFCoach) définit le coaching professionnel comme « l’accompagnement de personnes ou d’équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels. » Le « coaching des organisations » quant à lui vise à accompagner les membres d’une organisation qui se transforme et doit relever des défis d’ordre stratégiques ou managériaux par exemple. 

Le coaching, ce n’est pas réservé aux dirigeants

S’il s’est d’abord développé à destination des dirigeants et des managers, le coaching est aujourd’hui proposé à tous les niveaux de hiérarchie. Il existe par exemple des coachings visant à motiver une équipe ou à développer sa confiance en soi, qui peuvent être bénéfiques à tous. De même, si historiquement il était davantage utilisé au sein des grandes entreprises, il est aujourd’hui employé au sein d’entreprise de toutes tailles et appartenant à tous les secteurs d’activité. 

Le savoir-être, cela s’apprend !

Vous avez probablement déjà entendu parler de « soft skills ». Savoir-être, confiance en soi, créativité, intelligence émotionnelle, communication… Ces compétences non techniques prennent une importance croissante dans tous les secteurs d’activité. Elles sont parfois difficiles à tester lors d’un entretien d’embauche mais, bonne nouvelle, elles peuvent s’acquérir lors de séances de coaching.  

Manager-coach, mentors, coachs : quelle différence ?

Le manager-coach est un modèle dans lequel un manager de l’entreprise coach d’autres employés ou son équipe. Il est la conséquence de l’horizontalisation des conditions de travail. Mais les managers ne peuvent et ne souhaitent pas tous effectuer ce travail de coaching, et il est de toutes façons préférable qu’ils reçoivent eux-mêmes un coaching ou une formation au préalable pour le faire. 

Le principe du mentoring est quant à lui différent du coaching. Dans une relation de mentorat, un employé senior partage ses compétences et son expérience avec un employé junior. Mais il n’utilise pas les méthodes du coaching permettant à l’employé junior de trouver les réponses par lui-même pour remplir son ou ses objectifs. 

En ayant recours à un coach extérieur à l’entreprise, vous vous assurez que le professionnel débute un accompagnement avec un regard neuf et objectif. Il possède de plus des compétences et une expérience gagnée auprès d’autres entreprises et secteurs d’activité. 

 

Un accompagnement construit selon vos besoins

Le coaching d’entreprise répond à un besoin, une demande, de la part d’une personne, d’une équipe ou d’une organisation. Par exemple : 

  • Vous avez une intention à matérialiser, un objectif à atteindre, des enjeux à alimenter.
  • Vous souhaitez élever votre connaissance et votre conscience de soi pour mieux fonctionner ou vous épanouir.
  • Vous devez développer votre leadership ou des compétences pour vous adapter à une situation.
  • Vous souhaitez retrouver un équilibre, un bien-être, ou être plus en phase avec vos valeurs.

Côté employeur, la mise en place de coachings peut contribuer à l’attrait et la rétention de talent, la cohésion d’équipe, la prévention des situations de mal-être, l’adaptation au changement, un meilleur engagement au travail… Il s’agit d’un investissement qui évite de futures dépenses inutiles, fait gagner en productivité, mais dont les bénéfices vont bien au-delà de l’aspect financier.

 

Le coaching : une ressource clé en période de crise sanitaire 

Généralisation du télétravail, mesures sanitaires qui se succèdent, incertitudes dues au virus, baisse des déplacements professionnels, difficultés à équilibrer vie personnelle et professionnelle… La crise sanitaire a pesé sur nos vies et nos façons de travailler. Pour de nombreux professionnels, elle a été l’occasion d’une remise en cause des choix de carrière et d’objectifs de long terme. Les Etats-Unis connaissent par exemple en ce moment une vague de démissions dans les entreprises, baptisée « Great Resignation »

Durant la période actuelle, le coaching peut justement être une solution pour faire face à la quête de sens recherchée par un nombre croissant de salariés. Il peut contribuer à éviter le phénomène de bore out (syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui), à réduire le stress, aider les employés à faire appel à leur capacité de résilience durant cette période compliquée et ainsi prévenir les risques de burn out. 

Les 3 principaux bénéfices d’un coaching d’entreprise 

Le coaching est un moyen d’améliorer sa culture d’entreprise en prenant soin de ses équipes et en valorisant le capital humain. Il possède 3 bénéfices clés :

  • Il a un effet « levier durable »

Le coaching agit comme un levier d’épanouissement, d’efficacité et d’engagement durables. Le processus va vite et permet d’obtenir des résultats rapides, tout en travaillant sur l’auto-apprentissage et l’autonomie. Il s’agit d’une solution sans obsolescence programmée.

  • Il est agile, flexible et adaptatif à toute situation, à tout moment

L’agilité est devenue indispensable aujourd’hui face aux programmes de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et de formation en entreprise. Ces programmes s’avèrent moins agiles au changement que les collaborateurs qui se sont adaptés à la crise sanitaire de façon soudaine. Cette tendance renvoie les employeurs à des enjeux de d’attractivité, de rétention des talents et de upskilling sans précédent. 

  • Il permet de prévenir les situations complexes  

Le coaching permet de prendre soin dès les premiers signaux faibles de nécessaires développements pour être à l’équilibre : développement de la motivation, du potentiel, du schéma comportemental, de son aptitude relationnelle, de sa gestion du stress, etc. Cela permet d’éviter que des situations personnelles ou collectives en entreprise se dégradent en provoquant des dommages collatéraux importants alors qu’elles n’étaient au départ qu’un « petit caillou dans la chaussure ». 

86% des entreprises ayant fait coacher des collaborateurs renouvelleraient leur investissement.
Source : ICF (International Coach Fédération, première fédération sur le marché du coaching).

 

Comment se déroule un accompagnement ?

Lors du premier entretien, le coach et la personne coachée déterminent ensemble le besoin, le problème à résoudre ou l’objectif visé. Un dispositif d’accompagnement est défini et peut être adapté au fil des séances. Entre chaque séance, des exercices à réaliser ou des réflexions à mener sont proposés. L’accompagnement se conclut lorsque la personne coachée a atteint l’objectif qui a été défini, de façon autonome.

Le coaching offre également une mesure de ses résultats : durant la première séance, des indicateurs de performance sont définis et ils sont objectivés en fin d’accompagnement.

 

Combien de temps dure un accompagnement ?

Il n’existe aucun coaching type car l’accompagnement est ajusté au plus près de vos besoins. On peut toutefois regrouper des coachings par segments.

  • Coaching « flash » : 1 ou 2 séances.
  • Coaching « SMART », avec objectif spécifique et de courte durée :  3 à 7 séances.
  • Coaching de développement, avec des séances réparties sur une période plus longue : jusqu’à 10 séances.

 

Comment trouver un coach pour votre entreprise ?

Vous cherchez un coach pour votre organisation ? Vous pouvez en interroger un certain nombre sur leur pratique, leurs sujets de prédilection, vérifier leurs formations, leur demander des exemples de coaching menés avec d’autres clients ou des recommandations… Mais ce travail peut s’avérer fastidieux et chronophage pour un service RH.  

C’est pourquoi mindDay propose une solution clé en main. Des sessions de coaching individuelles ou collectives pour prévenir ou traiter toutes les problématiques liées au bien-être de vos collaborateurs.

Découvrez nos services