Rompre le tabou de la santé mentale chez les hommes

Rompre le tabou de la santé mentale chez les hommes

La santé mentale des hommes et la dépression masculine sont encore taboues. Nos conseils pour reconnaître un mal-être et aborder le sujet avec un homme.

Le taux de suicide des hommes est trois fois plus élevé que celui des femmes. Inversement, ils sont 2 fois moins nombreux à demander de l’aide et à avoir recours à une psychothérapie. À l’origine du problème : un tabou autour de la santé mentale des hommes qui est encore trop présent dans notre société… Pour faire bouger les mentalités, il faut en parler !

En France, plus d’un homme sur dix déclare avoir eu des pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois. Comme chaque année en novembre, on a parlé de la santé mentale des hommes dans les médias grâce à la campagne Movember. Mais le besoin de vaincre les tabous autour de la dépression des hommes est encore grand…

 

Quelles sont les particularités de la santé mentale au masculin ?

Rupture, deuil, période de stress… Nous sommes tous confrontés au cours de notre vie à des difficultés, des « coups durs émotionnels ». Mais au moment d’y faire face, nous ne réagissons pas tous de la même manière. Les hommes par exemple auront tendance à se montrer fort en apparence, à cacher leurs émotions, à ne pas évoquer leurs difficultés avec leurs proches et à ne pas consulter. Si certains hommes n’ont heureusement aucun mal à parler de leurs problèmes psychologiques, ce n’est pas le cas de tous. Dans son rapport « Sexe, genre et santé » publié en 2020, la Haute Autorité de santé (HAS) pointe un sous-diagnostic de troubles anxieux et dépressifs chez l’homme et une prise en charge insuffisante. Sur son site, la HAS démonte l’idée reçue selon laquelle les hommes ne dépriment pas : « Des études montrent qu'il pourrait y avoir autant d'hommes que de femmes dépressifs. Ce n'est pas parce que les hommes ne demandent pas d'aide qu'ils n'en ont pas besoin. »

Comment reconnaître une dépression chez un homme ?

Lorsqu’il se sentent déprimés, les hommes ne le manifestent pas forcément par des signes considérés comme typiques de la dépression : tristesse, perte d’intérêt pour des activités habituellement appréciées, pleurs, sentiment de culpabilité, perte d’appétit, troubles du sommeil… Leur mal-être se traduit fréquemment par de l’agressivité, de l’irritabilité, de la colère, une prise de risque ou une tendance à fuir leurs obligations.

Pourquoi les hommes ne parlent-ils pas de leur mal-être ?

À l’origine de cette réticence à aborder leurs problèmes, il y a la tendance à se conformer aux idéaux et aux standards traditionnels de la masculinité. Il s’agit des règles largement partagées définissant ce que signifie être un homme. Celles-ci sont prescrites par la société et intégrées durant l’enfance, lorsqu’on apprend à se comporter conformément à son genre. Et les études montrent que plus l’adhésion des hommes à ces normes masculines est forte, plus ils ont tendance à manifester leur état dépressif par des caractéristiques masculines socialement acceptées (irritabilité, colère…) et à ne pas consulter un professionnel. Heureusement, la société évolue au fil des nouvelles générations, qui reçoivent une éducation de moins en moins genrée.

La pression de la réussite professionnelle

Le sens de la valeur chez les hommes est plus étroitement lié à la réussite professionnelle. Niveau de salaire, augmentations, promotions, résultats, compétition avec des collègues ou des concurrents… Cette pression de la réussite professionnelle les dissuade de demander de l’aide ou simplement des pauses pour leur bien-être psychologique au travail. Elle peut aussi entraîner une compétitivité au détriment d’autres aspects de la vie.

Vaincre le tabou pour vaincre ses conséquences

Lorsque l’on ne parle pas de son mal-être, il est bien plus difficile de le surmonter. Le tabou autour de la santé mentale masculine cause des répercussions négatives sur la vie personnelle, professionnelle, sur l’entourage... Parfois, il retarde la consultation d’un professionnel jusqu’au moment où des conséquences lourdes sur la vie quotidienne apparaissent.

Libérer la parole permet au contraire de débuter un travail sur soi. C’est en parlant de la santé mentale des hommes, en les aidant à adopter une démarche préventive et en les amenant à consulter un médecin que l’on améliorera leur bien-être mental.

Comment aborder le sujet de la santé mentale avec un homme ?

Les hommes n’ont pas tendance à consulter un professionnel de santé lorsqu’ils rencontrent un problème. C’est pourquoi le dialogue entre pairs est si important. Entre hommes, tentez de normaliser le fait de parler régulièrement de vos problèmes. 

Vous avez un ami ou un collègue qui semble traverser une mauvaise passe ? Voici quelques idées pour aborder le sujet avec lui et l’aider à retrouver sa sérénité.

  •   Choisissez le bon moment pour lui parler. Cela doit aussi être le bon moment pour vous, lorsque vous avez du temps et êtes dans un état d’esprit favorable.
  •   Choisissez un endroit dans lequel vous êtes tous les deux à l’aise. Faire une activité en même temps peut faciliter le dialogue : promenade, séance de sport, trajet en voiture… Vous préférez discuter par messages ? C’est tout à fait possible !
  •   Posez des questions ouvertes, sans jugement : « Comment vis-tu cette période difficile ? J’ai remarqué que tu ne répondais plus en ce moment, que se passe-t-il ? Comment je peux t’aider ? »
  •   Parlez de vos propres expériences difficiles. Cela peut dédramatiser un sujet, libérer la parole et vous « connecter » à lui.
  •   Encouragez-le à agir, en particulier à parler à un professionnel de santé (médecin traitant, médecin du travail…) qui saura l’orienter vers les ressources dont il a besoin. 
  •   Prenez de ses nouvelles après votre échange, pour lui montrer que vous vous intéressez réellement à ses problèmes.

Votre proche qui semble traverser un moment compliqué est une femme ? Bonne nouvelle, tous ces conseils fonctionnent aussi ! Homme ou femme, nous ne sommes finalement pas si différents… 

Vous souhaitez soutenir le bien-être mental de vos collaborateurs ? mindDay a pour mission de faciliter l’accès à des ressources et à des professionnels de la santé mentale.

Découvrez nos services